Coralie Trinh Thi est née en 1976 à Paris.

Elle a tourné "une soixantaine de films pornographiques, entre 18 et 24 ans, pour lesquels elle reçu l'Award de la meilleure actrice française de X en 1995, le Hot d'Or de la meilleure actrice européenne en 1996 et celui de la meilleure actrice européenne second rôle en 1998. Elle a aussi tourné dans de longs et courts métrages sous la direction de réalisateurs tels que Marc Caro, Laetitia Masson, Catherine Breillat ou Olivier Dahan. Elle a été projetée sur le devant de la scène médiatique comme co-auteur (avec Virginie Despentes) du film Baise-moi lors de sa censure en France." (source : Wikipédia)

En 1998, elle tourne dans Sodomites de Gaspar Noé. Elle est également écrivain : en 2002, elle publie Betty Monde et scénarise la BD Deep Inside Punish Yourself (2004).

En 2007, Coralie publiera son autobiographie.


Quand et comment as-tu connu Gaspar Noé ?


A la rentrée 1997, j’ai été contactée par l’équipe de John B-Root a propos d’un projet de canal + et le Ministère de la Santé. C’était la série de courts pour le préservatif, visiblement quelque chose d’énorme, car « réalisés par des réalisateurs du traditionnel ». Je n’étais pas sure d’être intéressée. Mais j’ai accepté de rencontrer les deux qui m’avaient choisie. D’abord, Caro, qui avait fait la cité des enfants perdus, film que j’avais beaucoup aimé. Par contre , je n’avais jamais entendu parler de Gaspar Noé. Mais il était intrigant, et il m’avait amené une vidéo de Carne. Je suis rentrée, chez moi, je l’ai regardée, et j’ai pris une des plus grandes claques cinématographiques de ma vie.


Tu viens d'écrire un livre autobiographique qui sortira en 2007 et dans lequel tu parles de Gaspar et tu racontes le tournage de Sodomites. Que représente ce court dans ta carrière ?


Dans ma carrière, absolument rien, hahaha. Le court a été très peu vu, il n’a eu aucune impact ni chez les professionnels du X ni sur mon public.
Mais à un niveau personnel, sans ce court, je n’aurai pas vu les films de Noé, et je ne l’aurai pas rencontré. J’ai beaucoup aimé l’imagerie –qui correspondait vraiment à mes goûts comme jamais- l’expérience de tournage « vrai cinéma mais quand même underground » . Mais Noé ne m’a pas du tout dirigée. Il était beaucoup trop occupé à s’amuser avec sa caméra pour faire attention à moi. C’était presque vexant. Mais il s’amusait vraiment comme un fou, un genre de transe extatique… cela faisait vraiment envie, d’ailleurs… J’ai compris plus tard, comme il me rappelait, que ce n’était pas un manque de respect ou d’intérêt pour moi mais un simple effet de la transe créatrice lol.
J’ai été très impressionnée par le résultat, esthétiquement et techniquement.
Sauf pour une chose : il m’avait dit qu’il voulait faire un porno, or, le montage final, aussi génial et brillant soit il, ne répond pas à la fonction masturbatoire du genre. En tout cas, moi, je n’y arrive pas ;-) Gaspar m’avait dit qu’il comptait tenter un montage alternatif mais je pense qu’il n’a jamais eu le temps.


Quand on regarde attentivement Sodomites, on se rend compte qu'il a subi, semble t-il, une intervention afin de masquer quelque chose... Personne n'a voulu (ou su) nous répondre sur ce sujet. S'agit-il d'un bébé et si oui, pourquoi a-t-il été "pixellisé" ?


Aha ! Du coup, je ne sais pas si je suis autorisée à répondre, est ce que ce mystère n’amuse pas Gaspar ? Je lui demanderai la permission et je reviendrai vous raconter… ;-)


Dans Baise-moi, Virginie Despentes et toi rendez hommage à Gaspar à travers un extrait de Carne. Mais j'ai envie de m'arrêter plutôt sur la présence de Jean-Louis Costes avec qui j'ai tourné Oeil pour Oeil. Que peux-tu nous en dire ?


Costes était parfait pour le rôle qu’il joué dans Baise Moi. Tellement parfait que ça faisait presque peur. Mais je ne connais que très peu son travail et nous n’avons pas sympathisé sur le tournage, nous étions dans l’œil du cyclone…


As-tu des nouvelles de Gaspar ? Sur quoi portait votre toute dernière conversation ?


Je ne me souviens pas de la dernière. J’ai des tas de bribes de conversations totalement surréalistes avec Gaspar, à propos de shamans, de rêves, de ses projets pornographiques, mais cela date… Je me suis isolée longtemps pour écrire aussi je n’ai donné de nouvelles à personne ces dernières années.(J’exagère à peine) Mais j’en aurai sans doute très prochainement.


Avec le recul, et alors que le tournage d'Enter the Void devrait enfin débuter, que retiens-tu de l'homme, de son travail ?


C’est un de mes réalisateurs préférés, depuis le premier visionnage de Carne, et il semble parti pour le rester.


Un grand merci @ Coralie pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Retrouvez Coralie Trinh-Thi sur Twitter ou Facebook.

Coralie Trinh Thi was born in 1976 in Paris.

She has shot "about sixty pornographic films, between 18 and 24 years old, for which she received the Award for best French porn actress in 1995, the Hot d'Or for best European actress in 1996 and that of best European actress in the supporting role in 1998. She has also shot in feature films and short films under the direction of directors such as Marc Caro, Laetitia Masson, Catherine Breillat and Olivier Dahan. She was projected on the front of the media scene as co- author (with Virginie Despentes) from the film Baise-moi during its censorship in France. "(source: Wikipedia)

In 1998, she appeared in Sodomites by Gaspar Noé. She is also a writer: in 2002, she published Betty Monde and wrote the comic strip Deep Inside Punish Yourself (2004).

In 2007, Coralie will publish her autobiography.


When and how did you meet Gaspar Noé?


At the start of the 1997 school year, I was contacted by John B-Root's team about a canal + project and the Ministry of Health. It was the series of shorts for the condom, obviously something huge, because "made by directors of the traditional". I wasn't sure I was interested. But I agreed to meet the two who had chosen me. First, Caro, who had made the city of lost children, a film that I really liked. On the other hand, I had never heard of Gaspar Noé. But he was scheming, and he brought me a video of Carne. I came home, watched her, and took one of the biggest cinematic slaps of my life.


You have just written an autobiographical book which will be released in 2007 and in which you talk about Gaspar and you tell about the filming of Sodomites. What does this short represent in your career?


In my career, absolutely nothing, hahaha. The short was very little seen, it had no impact either among porn professionals or on my audience.

But on a personal level, without this short, I wouldn't have seen Noé's films, and I wouldn't have met him. I really liked the imagery - which really matched my tastes like never before - the “real cinema but still underground” filming experience. But Noé didn't direct me at all. He was far too busy playing around with his camera to pay attention to me. It was almost annoying. But he was really having fun like crazy, a kind of ecstatic trance… it really made me want, by the way… I understood later, as he reminded me, that it was not a lack of respect or disrespect. interest to me but a simple effect of the creative trance lol.

I was very impressed with the result, aesthetically and technically.

Except for one thing: he told me he wanted to do porn, and yet the final cut, as brilliant and brilliant as it is, does not respond to the masturbatory function of the genre. In any case, I can't do it ;-) Gaspar told me that he was planning to try an alternative edit but I don't think he had the time.


When we look closely at Sodomites, we realize that he has undergone, it seems, an intervention in order to hide something ... Nobody wanted (or knew) to answer us on this subject. Is this a baby and if so why has it been "pixelated"?


Aha! So, I don't know if I am authorized to answer, does this mystery not amuse Gaspar? I will ask her permission and I will come back to tell you ... ;-)


In Rape me Virginie Despentesand you pay homage to Gaspar through an excerpt from Carne. But I want to stop rather on the presence ofJean-Louis Costeswith whom I filmed Oeil pour Oeil. What can you tell us about it?


Costes was perfect for the role he played in Baise Moi. So perfect it almost scared. But I know very little about his work and we didn't get along on the set, we were in the eye of the storm...


Do you have any news from Gaspar? What was your very last conversation about?


I don't remember the last one. I have lots of snatches of totally surreal conversations with Gaspar, about shamans, dreams, his pornographic projects, but it's been a date… I isolated myself for a long time to write so I haven't given anyone any news these last years. (I'm barely exaggerating) But I will probably have some very soon.


Looking back, and when the filming of Enter the Void should finally begin, what do you remember about the man, his work?


He's one of my favorite directors since I first watched Carne, and he seems to be on his way to stay that way.


A big thank you @ Coralie for her kindness and her availability.

Find Coralie Trinh-Thi on Twitter or Facebook.

Coralie Trinh-Thi

Actrice

Actress

FP/LTDT. Entretien avec Coralie Trinh-Thi. Le Temps Détruit Tout. [en ligne] Publié le 12 mars 2004. Consultable à l'adresse :  http://www.letempsdetruittout.net/interviews/coralie-trinh-thi

✓ Text copied

Le Temps Détruit Tout — 2021

Unofficial website dedicated to Gaspar Noé