Aurélie M. a été figurante sur Irréversible.


Quand et comment as-tu été contactée pour participer à Irréversible ?


Une copine est allée au casting, m'a prévenue et j'y suis passé. J'ai revu le directeur de casting deux jours plus tard au Pulp (NDW : boîte parisienne) et le lendemain il m'appelait... J'ai participé au tournage d'Irreversible pendant deux nuits.


A quelle séquence as-tu participé et quel était ton rôle ?


Le plan séquence dans la fête, avec Vincent et Monica. La scène se passe dans la cuisine, Cassel et Dupontel débarquent pour boire un fond de bouteille, avant de pisser dans l'évier et retourner danser... J'y ai un magnifique rôle de silhouette !!!


Peux-tu nous raconter le tournage ?


L'alcool coulait à flôt, on a vu le premier steadycam passer parmi nous vers 2/3 heures du mat', le temps à tous d'être bien imbibés (nous étions arrivés dans l'appartement vers 21h00). La plantureuse Monica trônait sur ses hauts talons, le Vince était plus agité. La musique était bien (le petit gars de Télépopmusic, je crois, je sais plus bien, j'ai tellement dansé...). La journée pour dormir et on s'est refait la même... On était heureux de se revoir tous. Voila pour les détails dans la fête — décadente soit. Je crois que tout le monde ne comprenait pas vraiment ce qui se passait là dedans...


Comment t'es apparu Gaspar et as-tu discuté avec lui ou avec des membres de l'équipe ?


Gaspar, lors du tournage, je n'ai pas osé lui parler. Je me rappelle ses yeux étonnés ! J'ai rencontré Rodolphe (NDW : Chabrier, qui est occuppé des effets spéciaux du film) et Paco pendant la soirée et surtout des gens qui s'éclataient comme moi.


Que penses-tu du film ?


La première fois que j'ai vu le film c'était au festival de Cannes (un des plus grands écrans au monde) et je suis sortie avec la nausée. La deuxième fois, 6 mois plus tard, vu les conditions de préparation (pas de scénario) et de tournage j'ai trouvé ça super balaise. C'est le témoignage à un moment précis d'une vraie histoire d'amour. Et des coups qu'on se prend dans la gueule. J'ai adoré quand Monica, enroulée d'une serviette, les cheveux mouillés va dire je ne sais quoi à son mec et que de l'entendre qu'il a envie d'elle et lui dit qu'il a envie de l'enculer, c'est d'une grande poésie. J'y ai vu de la pudeur quand à la manière de donner à l'autre une chance d'exister.


Un grand merci à A.M.

Aurélie M. was an extra on Irréversible.


When and how were you contacted to participate in Irréversible?


A friend went to the casting, warned me and I went. I saw the casting director again two days later at the Pulp (NDW: Parisian club) and the next day he called me ... I took part in the filming of Irreversible for two nights.


What sequence did you take part in and what was your role?


The sequence shot at the party, with Vincent and Monica. The scene takes place in the kitchen, Cassel and Dupontel arrive to drink a bottom of the bottle, before pissing in the sink and going back to dance ... I have a magnificent role of silhouette there !!!


Can you tell us about the shoot?


The alcohol was flowing freely, we saw the first steadycam pass among us around 2/3 in the morning, the time for everyone to be well soaked (we had arrived in the apartment around 9:00 pm). Busty Monica was enthroned on her high heels, Vince was more restless. The music was good (the little guy from Télépopmusic, I think, I know better, I danced so much ...). The day to sleep and we made the same ... We were happy to see each other again. So much for the details in the party - decadent either. I think not everyone really understood what was going on in there ...


How did you appear Gaspar and did you discuss with him or with members of the team?


Gaspar, during the filming, I did not dare to speak to him. I remember his astonished eyes! I met Rodolphe (NDW: Chabrier, who is in charge of the special effects of the film) and Paco during the evening and especially people who were having fun like me.


What do you think of the film?


The first time I saw the film was at the Cannes Film Festival (one of the biggest screens in the world) and I left feeling nauseous. The second time, 6 months later, given the preparation (no script) and filming conditions, I found it really bad. It is the testimony at a precise moment of a true love story. And shots we take in the face. I loved it when Monica, wrapped in a towel, wet hair is going to say whatever to her boyfriend and hear him that he wants her and tells him he wants her. buggering is a great poetry. I saw modesty in the way of giving the other a chance to exist.


Many thanks to AM

Aurélie M.

Figurante

Extra

FP/LTDT. Entretien avec Aurélie M. Le Temps Détruit Tout. [en ligne] Publié le 17 avril 2004. Consultable à l'adresse : http://www.letempsdetruittout.net/interviews/aur%C3%A9lie-m.

✓ Text copied

Le Temps Détruit Tout — 2021

Unofficial website dedicated to Gaspar Noé